SLC - Sports, Loisirs & Culture Saint-Léger

Covid_19

consignes COVID-19

11 mai 2020 1er jour du déconfinement

11 mai 2020 : 1er jour des saints de glace : saint Mamert, viendront ensuite saint Pancrace et saint Servais, les observations populaires du moyen âge se sont encore une fois révélées justes. Un petit vent frais nous est venu de l'est rafraîchissant l'atmosphère.

Un dicton dit : "Avant saint Servais point d'été, après saint Servais plus de gelée" donc les beaux jours vont bientôt arrivés et avec le déconfinement nous pourrons retrouver nos proches. Mais gardons les consignes de protection pour arriver à éradiquer ce virus.

11 mai 2020 : 1er jour du déconfinement. mais les activités de notre association ne reprendront pas sur le mois de mai. Le gymnase COSEC et l'AGASEC sont fermés jusqu'à nouvel ordre, donc pas de gym ni de line dance et pas d'activité manuelle. Quant à la marche il y a pas mal de contraintes : pas plus de 10 personnes, 2m entre chaque randonneurs, pas de co-voiturage et port du masque au départ et à l'arrivée de la marche pas pendant. Bref nous ne ferons pas de randonnées en mai au sein de l'association, mais rien ne vous empêche de pratiquer la marche individuellement. Pour toutes les activités nous attendons les prochaines instructions gouvernementales.

Nous remercions toutes les personnes qui confectionnent les blouses et les masques que ce soit au sein de l'association ou en dehors de l'association.

Notre Présidente : Claire a lancé un appel pour collecter du tissu et vous avez été nombreuses à répondre à sa demande. Merci pour ce bel élan de solidarité.

Nous remercions aussi à Alice, Carole et Fred pour les tutos qu'ils nous ont envoyés, ceci pour nous permettre de garder la forme physique et morale.

Bon déconfinement à toutes et à tous. protégez vous bien.

A bientôt

Amicalement

VOIR CI-DESSOUS LES CONSIGNES CONCERNANT :  

LE TRANSPORT - LA SANTE - LA VIE SOCIALE

 

 

 

 

 

 

 

les consignes pour les sorties en forêt

consignes pour les transports

TRANSPORTS
La reprise progressive et maîtrisée des transports est indispensable pour nos activités professionnelles, scolaires et nos déplacements essentiels. Elle doit s’accompagner du respect des règles sanitaires par chacun d’entre nous. Et, pour limiter la diffusion du virus, il convient d’éviter la promiscuité dans les transports collectifs.
Je dois :
je dois respecter les mesures barrière et la distanciation physique ;
je dois porter le masque obligatoirement dans les transports en commun, les trains (transports inter-régionaux), les taxis, VTC, les véhicules de covoiturage, et les avions.

Je peux :
je peux, si je suis cycliste :
bénéficier d’une subvention pour réparer/remettre en état mon vélo, jusqu’à 50 euros dans la limite de 50% du montant de la facture hors taxe, si je recours à l’un des réparateurs référencés ;
bénéficier d’une formation gratuite pour apprendre à circuler en sécurité, avec un moniteur expérimenté

Je ne dois pas :
je ne dois pas prendre les transports en commun aux heures de pointe. Sauf si je me déplace pour : une consultation médicale, aller au travail, à l’école ou dans un lieu de garde.
Cas particulier : en Île-de-France, aux heures de pointe, l’accès aux transports en commun est réservé aux personnes munies d’une attestation de déplacement de leur employeur. Cette mesure a été prise à la demande de la Région, autorité organisatrice des transports ; elle pourrait être étendue à d’autres zones si l’autorité responsable localement la demande.
je ne dois pas prendre les transports en commun si je ne suis pas équipé d’un masque - dans le cas contraire je peux me voir refuser l’accès au véhicule ou à la gare, et à m’exposer à une contravention ;
je ne dois pas me déplacer à longue distance : je ne me rends pas au-delà de 100 km à vol d’oiseau. Je peux faire plus de 100 km uniquement si je ne sors pas de mon département.
Exception : si j’ai un motif impérieux, personnel ou professionnel, je peux me déplacer au-delà. Je dois remplir une déclaration et pouvoir justifier mon déplacement. Si je prends le train, la réservation est obligatoire (TGV, Intercités, TER inter-régionaux, etc.) tout comme le port du masque ;
je ne dois pas voyager à l’extérieur de l’espace européen : les frontières sont fermées, sauf pour quelques liaisons de rapatriement de nationaux.

 

les consignes pour la santé

SANTÉ
Pour la santé de tous et parce que nous continuons d’être exposés au virus, il est important de continuer à respecter scrupuleusement les mesures barrières et les mesures de distanciation, de porter le masque le plus possible, et d’être vigilant et responsable en cas de symptômes ou de contamination.
Je dois :
je dois respecter les mesures barrière et la distanciation physique ;
je dois, si j’ai des symptômes évoquant le COVID-19 :
éviter les contacts ;
appeler mon médecin - la consultation peut se faire à distance ou physiquement. Mon médecin me prescrira un test virologique si cela s’avère nécessaire.
si je suis testé positif, je serai invité à rester chez moi confiné pendant 14 jours, ou dans un lieu mis à ma disposition ;
appeler le 15 si j’ai des difficultés respiratoires.
Je peux :
je peux me rendre dans un laboratoire d’analyses sur prescription de mon médecin, et après avoir pris rendez-vous avec le laboratoire ;
je peux donner mon sang ;
je peux me rendre à la maternité pour le suivi de ma grossesse ;
je peux me rendre à l’hôpital dans le cadre du traitement de ma maladie chronique ;
je peux acheter des masques jetables ou lavables dans les pharmacies et la grande distribution ;
je peux confectionner moi-même mes propres masques, selon les recommandations AFNOR / ANSM ;
je peux bénéficier d’un soutien psychologique pour mon enfant si nécessaire (vous pouvez bénéficier d’une orientation en appelant le numéro vert 0 800 130 130);
je peux reprendre mes soins hors-COVID-19, qui doivent être facilités par tous les moyens (téléconsultations, consultation d’évaluation, reprise des soins à domicile) ;
je peux bénéficier de masques gratuits si je suis éligible à l’AME et à la complémentaire santé solidaire.
Je ne dois pas :
si je présente des symptômes évoquant le COVID-19 :
je ne dois pas me présenter spontanément aux urgences ;
je ne dois pas me rendre chez mon médecin sans l’avoir contacté avant.

 

 

 

 

 

consignes pour la vie sociale

VIE SOCIALE
À partir du 11 mai, pour que chacun d’entre nous puisse progressivement retrouver la vie sociale, culturelle ou spirituelle de son choix, la liberté de déplacement redevient la règle, et l’interdiction l’exception.

Soyons vigilants car avec le déconfinement, les occasions de contact augmentent tout autant que les risques de diffusion du COVID-19. Le respect par chacun d’entre nous des mesures barrières et de la distanciation physique est important : notre santé individuelle et collective en dépend !

Je peux :
je peux à nouveau circuler librement - dans un rayon de 100 km à vol d'oiseau autour de mon lieu de résidence. Je peux faire plus de 100 km uniquement si je reste dans mon département ;
je peux circuler au-delà si et seulement si j’ai un motif impérieux, personnel ou professionnel – auquel cas je remplis une déclaration et je dois être capable de justifier mon motif de déplacement ;
je peux me rendre en forêt ;
je peux me rendre dans les médiathèques, bibliothèques de proximité, et les petits monuments ;
je peux me rendre dans les lieux de cultes, qui restent ouverts. Ils n’organisent cependant pas de cérémonies - une décision sera prise fin mai ;
je peux me rendre aux cérémonies funéraires – mais elle restent limitées à 20 personnes ;
je peux me rendre dans les cimetières ;
je peux participer à des rassemblements – limités à 10 personnes ;
je peux pratiquer un sport individuel en extérieur ;
je peux pratiquer une activité sportive individuelle en groupe, à condition que :
elle rassemble 10 personnes maximum
elle soit exercée à l’extérieur
la distance entre deux personnes pratiquant cette activité soit largement supérieure à la distance de sécurité d’un mètre : elle est de 5 mètres pour une activité dont l’intensité est équivalente à une marche rapide, et de 10 mètres pour une activité à haute intensité ;
je peux rendre visite à une personne âgée ou vulnérable si je respecte les précautions nécessaires à la préservation de sa santé fragile - prenez soin de sa santé avant tout et ne prenez pas de risque ;
je peux, si je suis une personne âgée ou vulnérable, sortir et rencontrer des gens, mais je suis invitée pour préserver ma santé à respecter les règles similaires à celles imposées durant la période de confinement, et donc à limiter mes contacts et sorties (sans obligation ni besoin d’attestation) ;
je peux continuer de proposer mon aide aux associations, centres communaux d’action sociale (CCAS), maisons départementales des personnes handicapées (MDPH), et collectivités. Si je souhaite ainsi aider (aide alimentaire et aide d’urgence, garde exceptionnelle d’enfants, lien avec les personnes fragiles isolées, solidarité de proximité), je me rends sur la plateforme « Réserve civique Covid-19 »

Je ne peux pas :
je ne peux pas me rendre dans les parcs et jardins - ils sont fermés jusqu'à nouvel ordre
je ne peux pas pratiquer de sport dans les lieux couverts, ni de sport collectif, ni de sport de contact (liste précise diffusée par le ministère des sports) ;
je ne peux pas accéder aux plages, lacs ou plans d’eau, centres nautiques - au moins jusqu’à fin mai, sauf décision contraire du préfet sur proposition du maire - renseignez-vous sur le site de votre préfecture ;
je ne peux pas accéder aux cinémas, salles de théâtre, salles de concert, salles des fêtes, salles polyvalentes, conservatoires - fermés au moins jusquà fin mai ;
je ne peux pas accéder aux musées, monuments, parcs zoologiques - sauf décision contraire du préfet après avis du maire et du gestionnaire de l’établissement ;
je ne peux pas participer à une saison de sports professionnels y compris du football – car elles ne reprennent pas pour le moment ;
je ne peux pas accéder aux colonies de vacances et autres camps - une décision sera prise fin mai pour leur éventuelle ouverture ;
je ne peux pas me marier, sauf urgence, une décision sera prise à la fin du mois de mai ;
je ne peux pas me rendre dans les cafés et restaurants – une décision sera prise à la fin du mois de mai.

 

activité lecture

Malgré le confinement, l'activité lecture prévue le 21 avril a bien eu lieu. voir le mail de Brigitte ci-dessous :

Ah ! ….. que j’aurais aimé vous retrouver toutes demain chez Cathy Ramboz …. Peut-être dans son beau jardin pour parler de La Trace de Richard Collasse. A défaut d’avoir organisé un Zoom, on essayera d’échanger par mail. C’est la raison pour laquelle je ne vous ai pas mis en copie caché, ce qui nous permettra de répondre à toutes.

En ce qui me concerne, je remercie Sonia d’avoir proposé ce livre qui m’a permis de retrouver la trace de ma propre histoire japonaise. Je l’avais déjà lu lorsque nous étions expatriés à Tokyo de 2005 à 2008. A l’époque je l’avais trouvé bien, sans plus.

Lors de cette deuxième lecture j’ai éprouvé une vraie nostalgie, Une Nostalgie Heureuse comme l’a si bien décrit Amélie Nothomb. Un roman doux, sensible. Des souvenirs qui remontent à la surface : la discipline, l’ordre, la propreté, le sentiment de sécurité, la courtoisie, la délicatesse sans oublié la rigidité qui ferait presque sourire. Tout cela est bien vrai, Richard Collasse n’a rien inventé . Si vous ne connaissez pas le Japon ce livre vous apprendra presque autant qu’un court séjour.

Livre autobiographique, on pourrait se demander si la fin tragique l’est aussi. Lorsqu’on lui a posé la question Richard Collasse s’est contenté de répondre que sa femme aussi s’interroge ….

Celles qui l’ont lu, donnez-nous vos impressions. Peut-être que les autres auront envie de le lire. En cette période difficile, c’est le roman idéale pour s’échapper …..

Au plaisir d'échanger,

Brigitte

 

 

 

 

 

 

Quelques nouvelles de ce 1er mois de confinement

• blouses
227 blouses ont été déjà réalisées par nos petites mains et transmises à l’hôpital de Poissy. (d'autres sont en cours d'exécution) Beau travail de solidarité, certaines n’ayant pas de machine à coudre ont fait les patrons, d’autres ont cousu les blouses et même certaines ont fabriqué des masques.
• Les cours d’anglais, Brigitte a envoyé des « devoirs »
Le 19 mars : ENGLISH HOMEWORK
Le 24 mars : Compare 17th century and 21st Century English
Le 6 avril : Oxford English versus Cockney slang
Le 10 avril : Souvenez vous ..... il y a un an ..... Remember ... a year ago : la recette des hot cross buns d’Eugenia.
• Les cours d’espagnol avec Monique
Pour le 2 ème groupe des exercices ont été envoyés et Monique est intervenue par téléphone auprès de celles qui lui ont répondu.
Pour le 1er groupe un cours est fait tous les lundis en visio-conférence sur WhatsApp et fonctionne à merveille.
• Les cours de gym :
Alice, Carole et Fred ont fait des tutos que nous vous avons transmis, pour vous permettre de rester en forme.
• Line dance :
Monique nous a envoyé 2 nouvelles danses à apprendre et nous avons une quinzaine de line dance à réviser.

Nous remercions Brigitte, Monique, les petites mains et nos professeurs de Gym pour leur implication.

Portez-vous bien et protégez vous. A bientôt

 

 

 

 

17 avril : dernières informations sur les blouses réalisées

Un grand bravo à nos couturières qui sont toujours devant leur machine encore aujourd'hui.

Claire Joullié

Regardez la vidéo ci-dessous

5c9592ed-18b8-4d99-a279-324a65b3ced0

blouses réalisées pour l'hopital de poissy

 

Elles ne se contentent pas de coudre 227 blouses qui ont été remises à Madame Francony, RH de l'hôpital de Poissy

 

Joyeuses Pâques à vous tous et un grand merci à Dominique, Marie Christine, Carole, Amanda, Edith, Annie, Augusta,Chantal, Joëlle, Ghislaine, Maguy, Michelle, Patricia, et vos amies pour cet exemple de solidarité

 

Claire Joullié

 

Et trois points en avant, et trois points en arrière

En coupant, en cousant, chantent les fées couturières

Pour aider les soignants, elles fabriquent quelques blouses

Occupées, elles le sont : du travail, pas de blues !

 

Elles se ferment devant, elles se ferment derrière

Peu importe : au virus elles font toutes une barrière

Grain de sable, goutte d’eau, dans une grande tempête

De l’amour, du soutien, car de Pâques c’est la fête.

 

Dominique 11 avril 2020

 

blouses pour l'hopital de poissy

Chères amies,
je me permets d’être le relais avec une autre personne de Saint-Germain d’une belle initiative venant de Poissy , pour une cause qui nous touche tous à cœur.

L'hôpital de Poissy ( dont nous dépendons) demande la confection de 2000 blouses. Le tissu sera fourni, le patron aussi (à suivre rigoureusement) dans les jours à venir.
Il faudrait donc créer une équipe de couturières à domicile, avec un référent pour la personne qui dirige de Poissy cet atelier, et un ou 2 "livreurs".
Je me propose d’être « livreur »à St Germain et aux environs ,
à savoir;
1/ De déposer les kits chez chacune d’entre vous, qui souhaiterait se mettre à l’ouvrage!
2/De récupérer «vos ouvrages » afin de les déposer chez la personne responsable à Poissy.
Toutes les blouses récoltées feront des heureux rassurés....
Il s’agit plus exactement de « sur- blouses » elles sont dans une matière comme le voile que vous mettez sur des arbres fruitiers afin que les oiseaux ne viennent pas les manger !
Je vous tiens au courant dès réception du patron.
Nous vous en remercions infiniment
Claire joullié

Pour toutes celles qui ont du papier genre nappes en papier ou autres papiers grande tailles, essayer de recopier ce modèle en taille réelle pour celles qui vont le coudre; nous manquons de patrons

Amicalement

Claire Joullié

modele kimono poissy

 

PREMIERES BLOUSES REALISEES.

Merci à toutes celles qui ont pu et se sont impliquées dans ce beau projet.

attestation officielle de dépacement

Vous trouverez ci-dessous l'attestation de déplacement à imprimer :

attestation du 23 mars 20

Comment recopier l'attestation si vous n'avez pas d'imprimante ? Que faut-il écrire ?
Si vous n'avez pas d'imprimante à la maison, il vous faudra recopier l'attestation de déplacement dérogatoire sur papier libre. Attention, les versions électroniques présentées sur smartphone ne sont pas valables (voir ci-dessous). Pour remplir votre attestation à la main, vous devrez préciser les points suivants :
Commencer par l'intitulé de l'attestation : "Attestation de déplacement dérogatoire. En application de l'article 3 du décret du 23 mars 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l'épidémie de Covid19 dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire".
Inscrire votre nom, prénom, date et lieu de naissance, votre adresse actuelle.
Remplir le champ correspondant au motif de votre sortie et cocher la case. Selon le ministère de l'Intérieur contacté par France Info, vous pouvez vous contenter de n'écrire que le motif de votre sortie et non les sept motifs présents sur l'attestation imprimée.
Remplir le champ "Fait à : " avec le nom de votre ville.
Indiquer la date du jour de votre sortie et l'heure de votre sortie.
Signer.

Une attestation de déplacement sur smartphone sera disponible dès le 6 avril

 

 

site officiel du gouvernement

Pour plus de renseignements voici le site officiel du gouvernement où vous pourrez trouver toutes les réponses à vos questions

https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *